Byredo Pulp: marché de fruits à Palerme, Italie, à midi; d’anciens pavés au sol, une promenade lente, le soleil est aveuglant, et vous prenez une grande respiration en souriant. Fragrance riche composée de figues mûres, de baies et de pommes rouge mélangées avec un brin d’air frais et salé méditerranéen.

Chiristian Dior Eau Sauvage: 1960s, La Piscine, chemise blanche froissée, eau de Cologne, un verre de Perrier frais et pétillant avec une rondelle de citron, aigre-doux, une note boisée, un peu d’épices; le bonheur de la simplicité.. et la simplicité du bonheur.

Yves Rocher Monoï Eau des Vahinés: carte postale avec des palmiers, shorts, plage, huile de monoï provenant d’une petite boutique près d’un hôtel; lunettes de soleil, écran solaire, fleur de tiaré dans vos cheveux et un cocktail à la noix de coco entre vos mains bronzées.

Et maintenant, la partie fun.

En fonction de mon humeur cet été, je mélangeais ces fragrances de cette manière:

Pulp + Eau Sauvage pour ajouter un peu de fraicheur à la figue, et
Pulp + Monoï pour ajouter un peu de sucré-tropical-i-dont-care.

Cependant, il est maintenant temps de tourner la page et de retourner à mes bons vieux parfums d’automne mais aussi à de nouveaux parfums ! Ce qui , pour ne pas vous mentir, m’existe tout autant!
Et vous ? Qu’avez vous porté cet été ? Avez-vous, vous aussi ajusté vos parfums à votre humeur/au temps qu’il faisait ?

Follow

Get the latest posts delivered to your mailbox: